Qui suis-je ?

 

 

Marion Gautier, chanteuse de Jazz, amoureuse de la nature et cuisinière autodidacte, est intolérante au gluten depuis une dizaine d'années.

Elle a supprimé les produits laitiers, le maïs et le soja de son alimentation et utilise des produits bio autant que possible.

Au cours des années et après de multiples expériences (professionnelles y compris), elle a acquis un réel savoir.

Elle vend ses recettes et anime des ateliers de cuisine.

Bien plus qu'un régime alimentaire, une philosophie


La production mondiale nous impose son processus, son régime, ses poisons…Elle fait ce qu’elle veut de notre assiette, crée l’exclusion alimentaire et produit des intolérants. Blés, produits laitiers, maïs...Aliments transformés pour plus de profit, conservateurs et pesticides, sont partout dans nos assiettes et envahissent nos réfrigérateurs. Si nous prenons le contrôle de notre assiette, de notre potager et de nos achats (locaux, bio, équitables...), nous allons changer le monde !

 

Gluten, produits laitiers, maïs, soja et sucre


Gluten

 

Les nouveaux blés ou gluten sont comparables à des OGM. Aujourd'hui, une personne sur trois serait sensible au gluten en raison des modifications génétiques du blé, il faut tout de même réaliser que les blés originels comptaient 14 chromosomes alors que les blés actuels en comptent 42, et aucun agronome n’est capable de vous dire ce que font exactement les milliards de gènes de ces nouveaux blés. Chez l’homme l’ajout d’un seul chromosome a des effets incommensurables (par exemple la trisomie 21). Alors imaginez ce qui peut se passer en multipliant un patrimoine génétique par 3. 

 

Produits laitiers

 

80% des protéines du lait et du fromage sont constituées de caséine, qui est une puissante colle, celle qui fait notamment tenir les étiquettes sur les bouteilles de bière. Essayez d’arracher une des ces étiquettes et vous verrez la force de cette colle. On utilise aussi la caséine pour coller les meubles.

Pensez à ce que cette colle peut provoquer dans votre organisme. Comme la caséine est une protéine étrangère, le corps crée des anticorps pour la neutraliser. Cette réaction antigène-anticorps fait sécréter de l’histamine et engendre une intense production de mucus, voire de pus. De nombreux chercheurs pensent que la caséine est la principale substance responsable des inflammations articulaires que l’on voit dans les arthrites rhumatoïdes. Cela expliquerait pourquoi la suppression de tout produit laitier permet la plupart du temps une guérison rapide de ces affections.

La multinationale Monsanto a produit une hormone de croissance destinée à augmenter la production de lait. Grâce à ses bénéfices colossaux, elle a pu soudoyer les autorités sanitaires et politiques pour qu’elles laissent mettre sur le marché ce produit sans avoir évalué sa toxicité. 

Les éleveurs auxquels on a imposé cette hormone se sont retrouvés avec des vaches qui produisaient presque 50 litres de lait par jour (auparavant, elles en donnaient moins de 10 litres) mais faisaient des infections nombreuses et ils ont dû utiliser des antibiotiques en quantité. Les taux d’antibiotiques dans le lait sont 100 fois plus élevés qu’il y a quelques années et les autorités sanitaires se sont contentées d’élever les normes limites autorisées. Quand vous buvez du lait ou mangez un yaourt, vous ne vous doutez pas que vous êtes en train d’absorber des antibiotiques qui vont détruire votre flore intestinale et affaiblir votre système immunitaire. De plus, si vous êtes allergique à un antibiotique comme la pénicilline, vous risquez de tomber malade sans comprendre que vous en avez absorbé à votre insu.

 

Soja 

 

Le soja contient de puissants inhibiteurs qui bloquent l’action d’enzymes indispensables à la digestion (dont la trypsine). Comme le souligne Maria G. Enig, « ces inhibiteurs sont de grosses molécules de protéines très hermétiquement repliées, qui ne sont pas complètement désactivées lors d’une simple cuisson. Ils peuvent produire de graves troubles gastriques, réduisent la digestion des protéines, ce qui entraîne des carences chroniques d’absorption des acides aminés ». Le soja contient également des substances goitrogènes, riches en acide pythique. Cet acide est une biomolécule qui bloque l’absorption de minéraux essentiels comme le calcium, le magnésium, le cuivre, le fer et surtout le zinc. C’est la raison pour laquelle les végétariens et à plus forte raison les végétaliens, qui consomment du tofu (un dérivé de la fève de soja), comme substitut de viandes, ou de produit laitier, s’exposent à des carences sévères en matières minérales. Cependant, l’aspect le plus controversé du soja concerne sans aucun doute sa teneur en phyto-œstrogènes, molécules s’apparentant aux perturbateurs endocriniens.

 

Maïs

 

Il ne me semble pas nécessaire de vous l'expliquer, tant le problème est avéré.

 

Sucre

 

Globalement, il est bon de privilégier le sucre non raffiné, car celui-ci conserve les nutriments issus de la canne à sucre. Le sucre raffiné est uniquement calorique (pur saccharose) et n'apporte aucun autre élément nutritif.

En France, on estime que plus de 90% du sucre blanc est issu de la betterave et n'est pas raffiné. Le sucre directement extrait de la betterave est déjà blanc et ne nécessite donc pas de raffinage.

En revanche, lorsque l'on achète du sucre de canne blanc (moins de 5% du sucre blanc en France), il s'agit de sucre qui a été raffiné par un procédé industriel. Or, cette étape de purification retire tous les pigments du sucre roux, ainsi que les vitamines et les minéraux.

Quant à la cassonade, c'est un sucre trompeur. Sous ses airs de sucre non transformé, la cassonade est en fait un sucre blanc raffiné issu de la canne à sucre, qui a été recoloré à l'aide d'un colorant comme le caramel. Le sucre blond est également à éviter pour les mêmes raisons. Au niveau nutritionnel, mieux vaut donc opter pour des sucres complets (de canne) si l'on veut bénéficier de leurs vertus. Le sucre glace est également disponible dans cette qualité (voir marque bio Jean Hervé) sinon, il est possible de le faire soi même au mixeur.